V-MAX 1700

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

V-MAX 1700

Message par lebison le Ven 13 Sep 2013 - 14:54

Essai de mon ami Sabouloche de mon ex V-MAX  

Essai du MAXOU par SIR SABOULOCHE








Les
productions Saboulche avaient pris un peu de retard suite à un petit
contre temps Batave. Un nouvel épisode avait été tourné sur la Maxou
mais il n’avait pas pu être diffusé. Mais voila qui est corrigé, le
héro est réparé. La production a pu terminer le montage de ce nouvelle
épisode.

Attention âmes sensibles s’abstenir, ce qu’il va suivre
pourrait heurter la sensibilité de certains motards en herbe et surtout
certains propriétaires de moto soit disant musclée. Ben oui ce n’est
pas très original, je commence tout pareil que la dernière fois. En
même temps ça n’a jamais été aussi vrai.

Cette fois ci
l’histoire est toute simple, elle pourrait se résumer en « Just Born to
be a serial killer ». Faut dire que lors du premier épisode l’héroïne
avait montré des atouts plus que convaincants. A croire que la
production la trouvait poussive, ils décident donc d’apporter quelques
modifications à l’engin histoire d’être sur de chez sur.

Bien, générique….

Tess
tess tess tess tess tan tan tess tess tan tan, tess tess tess, tan tan
tant tan tan, tess tess tess tess, tan tan tant tan tan…

Quoi vous ne reconnaissez pas ?

Tess
tess tess tess tess tan tan tess tess tan tan, tess tess tess, tan tan
tant tan tan, tess tess tess tess, tan tan tant tan tan…

Allez un petit effort quoi…

Baa Baa Black Sheep vous vous ne rappelez pas hein ? Vous n’avez pas reconnu la petite musique du départ…
Comme
souvent la série commence à la sortie du bar mythique le Dock’s, porte
de la Villette c’est notre Vella La Cava. L’escadron des Black Sheep y
a installé ses quartiers. Papé Boyinton le chef d’escadrille va nous
dévoiler la nouvelle version de « Maxou l’implacable » digne
descendante des FU4 Corsair. Papé nous explique les modifications mais
vu que je n’y comprends rien de rien je ne saurais vous dire ce qu’il
en est. J’ai entendu parler de boite à air, de restricteurs, de
couscoussière, de cartographie et je ne sais quoi encore. Le seul truc
qui m’ait parlé dans les explications c’est quand il a dit ça arrache
les bras… Voila ça c’est du concret.

A la sortie de notre bar
préféré, avec un sourire carnassier Papé me tend les clés. Le reste de
l’escadrille se prépare également pour une gentille petite patrouille
sur les abords de Vella La cava. Je m’installe aux commandes de la
Maxou. L’impression de monter sur un montre reste toujours la même. Je
mets le contact, tout s’illumine, le moteur s’ébroue. La, on a juste un
petit regret. Les ordres du colonel Lard sont stricts : pas de moteur
trop bruyant dans l’escadron. Ca mériterait quand même quelques
décibels de plus histoire de faire blêmir les passants.

Houla,
le chef d’escadrille vient de prendre son envole, je suis à la bourre.
C’est bien beau d’admirer tous les voyants du tableau de bord mais ce
n’est pas comme ça qu’on va avancer. Les autres acolytes aussi sont
déjà sur le tarmac. Bon ça va les modifications apportées par les
savants fous d’Espritos Marcos ne rendent pas l’engin inconduisible à
basse vitesse. Non parce que les autres de la 214 avec leurs brêles de
nain, ils arrivent à se faufiler dans le chaos de la circulation mais
moi au guidon de la Maxou c’est une autre histoire. Je m’extirpe de ce
chaos par bonds successifs. Je ne peux pas faire autrement si je ne
veux pas être à la traine. Les impressions sont toujours les mêmes : «
Whosshhhhh !! Baaaanngg ! Muhhhh ha ha ha ha ha ha….. Hooooo putain
Shouiiiiiiiiiinnngggggg » , « Whosshhhhh !! Baaaanngg ! Muhhhh ha ha ha
ha ha ha….. Hooooo putain Shouiiiiiiiiiinnngggggg » … En traduction, tu
accélères, tu pends un méchant coup de pompe au c*l, tu te marres…. et
sueur froide faut déjà freiner comme un trappeur sinon tu fais le
suppositoire à Clio…

J’arrive sur la rampe de lancement, je vois
que Papé est déjà tout en haut et les autres têtes brûlées lui collent
le train. Voyant que l’escadrille est en formation devant moi au loin,
je tourne la poignée. Whoooooooooosshhhhhhh, Baaaaaannnnnggggggg !!!
J’arrive comme un boulet dans la formation…. Heu en fait, je travers la
formation… La c’est raté, l’approche a été un peu brutale. Si j’avais
tenté un appontage sur un porte-avion comme ça, je me serais retrouvé à
la baille.

Je me retrouve en tête de groupe malgré moi,
pensant que j’avais repéré un zéro, Papé se met à ouvrir brutalement
pour commencer la chasse. Elie et Anthony lui emboite la roue. J’aurai
du y penser, on n’est pas fins dans l’escadrille. On est des
instinctifs. On a autant de jugeote qu’un doberman qui vient de voir
passer une entrecôte devant son nez. Donc une partie de la chasse ouvre
en grand et ils s’éloignent à nouveau alors que moi j’essayais de
freiner pour revenir dans la formation. Frank qui avait rompu la
formation lors de mon approche un poil sauvage, s’approche de moi avec
sa K1300 et voyant les autres partir me jette un œil qui voulait dire «
Tu vas arriver à suivre avec ton engin ou faut que je te montre comment
faire». Ca parle beaucoup un œil dans c’est cas la. Je lâche le frein
et au moment ou il lâche les gaz moi je tourne la poignée.
BAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAMMMMMMMMMMMMMMM
!!! Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!! Qu’est ce que c’est que ce bordel !!!!!!
Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!! Je vois tout flou. J’ai la
respiration coupée. Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !! Mes bras se sont
allongés de 50 centimètres. Je n’ai plus personne dans mes rétros.
J’atomise Anthony et Elie. Je ne suis même pas sur que ce soit eux. Je
recolle le chef d’escadrille et j’enclenche les aérofreins car comme
tout à l’heure la vitesse atteinte et bien supérieur à celle que je
pensais. J’ai l’impression d’avoir fait un piqué sur ma cible et on
n’arrête pas comme ça une enclume qui fait un piquet.
Je ne suis pas sur que les sbires du colonel Lard apprécient ce nouvel engin de « Pôôôv Malad »….

Il
s’en suit une course poursuite effrénée… Le genre d’exercice que Papé
aime bien, c’est une tradition dans la 214… Ce qu’il y a de bien dans
ces moment la c’est que tu oublies la boite. Tu ouvre et « pi c’est
tout ». La Maxou a tellement d’allonge et de reprises que tu fais tout
sur le même rapport. Rentrer une vitesse, pourquoi faire ??? Tu les
sens bien les 200 canassons qui te poussent au c*l et je peux vous dire
qu’ils ne bouffent pas que de l’herbe bio….

Avant les modifs c’était déjà un truc exceptionnel mais la que dire sur la nouvelle version de la MAXOU :

Ca fait peur ton truc.

" />
avatar
lebison
350 Mark 3

Date d'inscription : 30/07/2013
Age : 58
Localisation : paname

Revenir en haut Aller en bas

Re: V-MAX 1700

Message par Dan le Ven 13 Sep 2013 - 15:02

Exccellent ton épisode! Mouahahahaha!  
avatar
Dan
900 MHR

Date d'inscription : 13/06/2010
Age : 44
Localisation : Zaventem (Belgique)

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum