La descendante de mon ex-600SS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La descendante de mon ex-600SS

Message par Tbone67 le Dim 2 Sep 2012 - 21:49

Après avoir rendu Mam'zelle Trepistoni je me suis rendu chez Ducati Strasbourg, je passe sur l'accueil au demeurant chaleureux du staff (en particulier Franck et Gilbert que j'apprécie) et sur la paperasse qui précède les essais.

J'avais décidé de faire les essais chez Ducati dans un ordre croissant des cylindrées, donc je commence par une des best-seller (pour les jeunes permis du moins) de la marque: Monster 696.

Rien que le fait qu'elle soit estampillée de la sorte en termes de ventes me mettait mal à l'aise... Si je m'en réfère aux critères de beaucoup de journalistes pour qu'une moto soit au minimum «bien», j'ai peur que la frêle Ducati en ressorte amputée de beaucoup de charmes. 

"Halte. Ne te laisse pas parasiter par l'avis des autres." fit la voix impérieuse dans ma tête.

Oui j'oubliais une de mes règles fondamentales: une émotion est personnelle, une moto doit me «parler», peu importe sa fiche technique. Je peux adorer une bécane honnie par la presse si elle réveille en moi cette étincelle motocycliste, tout comme je peux détester une machine même si elle est élue moto de l'année. 

696! Que de chemin parcouru depuis ma regrettée 600 SuperSport de 1998 qui cubait en réalité 584 centimètres cubes et qui développait 54 chevaux pour environ 180 kilos avec les pleins selon le prospectus de l'époque.
Sa descendante a élargi son ranch de 26 canassons supplémentaires, s'est allégée, s'est bonifiée , s'est Hi-technisé... tout-plus-mieux pour faire bref.

Elle ressemble évidemment beaucoup à sa grande sœur que j'avais louée auparavant mais, hormis son bloc moteur et le treillis tubulaire, n'avait pour ainsi dire rien en commun avec sa grand mère que j'avais passionnément aimée. Ce qui ne m'empêche pas de la trouver très jolie en dehors de ses échappements qui alourdissent visuellement l'arrière.

Hop hop! «Test drive» comme disent les américains!

Une simple pression sur un bouton rouge pour démarrer sans même toucher à la poignée suffit.
Certes c'est confortable de procéder de la sorte et sûrement appréciable au quotidien surtout quand on est levé avec la tête dans le c*l mais... j'aimais bien le rituel qui consistait à titiller les Dell'orto avec deux rotations sur la poignée de gaz, moteur éteint, avant de presser le bouton de mise à feu!
Au moins le son est resté et c'est quand même le principal à ce stade, je retrouve aussi cette légèreté au moment de la redresser après l'avoir enfourchée. C'est une sensation que j'avais avec la mienne et qui me donnait parfois l'impression que la moto se relevait d'elle même!

Les premiers tours de roue confirment hélas mes craintes: tout est gentil, lissé, docile... Un vrai bisounours, et tout comme ces peluches, sans âme!
Les accélérations? Zoouuuu on tourne la poignée provoquant une poussée toute gentillette, avec quand même un bruit qui appartiendrait à un cauchemar pour ces nounours niais.

Mais?

Que?

Bordel mais rendez-moi ce moteur qui avait fait de la Pantah un mythe!!

J'en veux pas de ce moteur tout mielleux qui pousse mignon tout plein à mi-régimes et qui pédale comme un Armstrong sous amphèts dans la stratosphère du compte-tours! Je vais chez les 600 quatre pattes Suzuki si je veux ça!
Je veux du grognement qui ferait passer un grizzly pour un de ces doudous sus-cités. Du bûcheron canadien mal léché qui me fout un coup de latte (pointure 40 pour les 600 et 48 pour les 900) au derrière à chaque rotation franche de la poignée de droite! Des rouspétances à coups de pets dignes de ceux d'un bidasse qui a abusé des flageolets en pleine crise de gastro entérite quand on tire à froid!

Mais non, rien de tout ça... Les seuls liens de parenté avec ma vielle encore présents sont le bruit, la tenue de cap et le rouge. Par contre le freinage s'est nettement amélioré tout comme la maniabilité.

Je finis quand même mon circuit que j'avais établi avec la MV dans l'espoir que je me réconcilie un peu, en vain. On peut faire une moto très performante, stable, légère et en être déçu si le moteur ne montre pas sa forte personnalité, ce qui est exactement le cas avec ce petit monstre qui ne mérite pas à mes yeux son patronyme.

Une fois béquillée devant la vitrine de la concession, je fais part de ma déception à Gilbert qui n'en est guère surpris. Verdict personnel: une moto docile et effacée mais qui plaira à beaucoup de nouveaux venus. Cependant je considère comme une aberration de faire pour les jeunes permis un truc dont les sensations se trouvent à des régimes, et des vitesses par voie de fait, hauts perchés!

Gilbert a très bien compris ma frustration et me tend doucement une clé comme s'il s'agissait d'un médicament miracle:

«Tu verras, la Monster 1100 S a du caractère.» me dit-il souriant.

avatar
Tbone67
200 Elite

Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 40
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re: La descendante de mon ex-600SS

Message par shtap le Lun 3 Sep 2012 - 18:15

Tu exagères un peu, comparé à un 4-pattes Jap', la petite 696 a du caractère.

Evidemment maintenant, si tu recherches un truc sans concessions ou pour passionné de la marque, choisir d'essayer la moto d'entrée de gamme (qui en plus fait tout pour séduire les non ducatistes) c'est peut-être pas la chose à faire.

avatar
shtap
200 Elite

Date d'inscription : 12/10/2010
Age : 34
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La descendante de mon ex-600SS

Message par Tbone67 le Lun 3 Sep 2012 - 19:16

Je pars précisément d'une comparaison avec mon ancienne 600, ce qui me donne justement cette impression de 4 pattes
Évidemment la 696 en soi, seule, est pas mal et comme je l'ai dit plaira à beaucoup de nouveaux venus (jeunes permis ou pas)! Mais pour ceux qui ont roulé longtemps avec les anciens blocs 600 à carbus, c'est différent...
avatar
Tbone67
200 Elite

Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 40
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re: La descendante de mon ex-600SS

Message par neimad le Lun 3 Sep 2012 - 19:41

Carbus / Injections

Plus rien à voir. Des avantages et des inconvéniants dans les deux cas.
avatar
neimad
200 Elite

Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 36
Localisation : loiret

Revenir en haut Aller en bas

Re: La descendante de mon ex-600SS

Message par shtap le Mar 4 Sep 2012 - 9:55

Oui puis je crois qu'au niveau pollution, maintenant c'est plus possible de fabriquer ces machines...

Tant mieux dans un sens, ça fait partie du charme des motos un peu anciennes.

Si je trouve un 900 SS carbu à retaper, je saute sur l'occasion ! (jamais essayé de gros cube à carbu, et aucune ducat' avant le millésime 2009)
avatar
shtap
200 Elite

Date d'inscription : 12/10/2010
Age : 34
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum